#love&pop : le Gossip Girl trash japonais

#love&pop : le Gossip Girl trash japonais

love-and-popLove & Pop, un des romans de Murakami, est l’histoire d’adolescentes attirées par le Bling Bling. Pour obtenir les pièces de mode qu’elles aiment, elles s’adonnent à un jeu particulier : celui de la prostitution. 

Les auteurs japonais n’ont pas peur du trash et peignent un portrait très cru des activités de leur pays. Dans Love & Pop, Murakami raconte l’histoire d’une bande de lycéenne prête à vendre leur corps pour quelques milliers de yens.

L’argent leur servira à se procurer des pièces tendances afin d’embellir leur style. Yoshii Hiromi est l’héroïne de ce roman mêlant plusieurs univers.

Des allures de Gossip Girl

Les premiers chapitres de ce roman peuvent faire penser à ceux de la saga Gossip Girl écrite par Cecily von Ziegesar. En effet, ces pages font l’inventaire des pièces indispensables au dressing d’une fille hyper stylée.

Prada, Louis Vuitton, Chanel, toutes les marques de luxes sont évoquées par des jeunes filles envieuses des mannequins de magazines. Mais très vite, cet idéal tourne très vite au cauchemar pour le personnage principal.

Une ambiance glauque

Le contexte principal est déjà assez glauque. Les filles s’amusent à chauffer des hommes sur une plateforme de type téléphone rose. Elles leur donnent ensuite rendez-vous afin de passer du temps avec ceux qui deviennent leur clients.

Au début, chacune d’elles racontent leur histoires d’une nuit qu’elles vivent de manière consentantes.Jusqu’au jour où Yoshii se fait violer à deux reprises par un homme différent. C’est là, que la jeune fille perçoit la limite de cette attirance pour le luxe.

Un roman loin de mes attentes

Pour Love & Pop, j’ai été assez déçue de Murikami. Même si la littérature japonaise peut être souvent trash. Ce roman était plat dans le sens où le suspens était absent. Il n’y a que très peu de rebondissement. Pour moi, l’auteur n’est pas allé au bout de son idée et il a certainement dû se censurer par peur de choquer.

Lola Vienne



2 thoughts on “#love&pop : le Gossip Girl trash japonais”

Laisser un commentaire


%d blogueurs aiment cette page :