#Books : Critique de Trop Vite de Nabilla

#Books : Critique de Trop Vite de Nabilla

Trop vite, le livre dans lequel la fameuse Nabilla raconte ses péripéties, est sorti le 14 avril. Réelle autobiographie ou coup de buzz, ce récit me laisse assez perplexe.

1507-1

Nabilla est le seul personnage de télé-réalité qui m’intrigue. J’ai toujours eu un avis assez partagé concernant ce phénomène médiatique. Lorsque j’ai entendu dire qu’elle sortait un livre plus élaboré que son premier, qui n’était qu’une succession de citation de la jeune dame, mon entourage s’est exclamé : « Non mais allô quoi ?!?« .

Je me suis intéressée à ce récit en en oubliant l’auteur (enfin si c’est réellement elle qui l’a partiellement écrit). Dans le fond, ce n’est pas trop mal. Du moins, ce n’est pas ce que beaucoup de mes amis imaginent.

Il y a du bon comme du mauvais

Certains paragraphes sont dignes d’un polar, c’est ce qui m’a littéralement plu. Dans d’autres, on retrouve le côté « jeune » de la starlette. C’est à dire, des phrases assez bâclées et truffées d’expressions du XXIème siècle. Je pense qu’il existe certaines personnes qui aiment cette initiative mais les passionnés de littérature classique ou policière n’en sont pas fans.

Je pense également que la réalité a été embellie, exagérée ou cachée mais je pense sincèrement que toutes les parties concernant son buzz sont assez intéressantes, d’un point de vue sociologique. Aujourd’hui, nombreuses sont les personnes qui cherchent la gloire à travers la télé-réalité, moyen le plus simple et le plus rapide afin d’être connu. Grâce au récit de Mademoiselle Benattia, l’opinion des jeunes pourraient changer et leur permettre ainsi, ils pourraient se rendre compte du danger de ces émissions.

Lola Vienne



1 thought on “#Books : Critique de Trop Vite de Nabilla”

Laisser un commentaire


%d blogueurs aiment cette page :