#Expo : La Boîte de Pandore

#Expo : La Boîte de Pandore

couverture_catalogue_dibbets

La semaine dernière, je suis allée me promener dans les couloirs du Musée d’Art Moderne de Paris. La Boîte de Pandore, présente jusqu’au 17 juillet est l’exposition que j’ai visité. Son titre m’intriguait, j’ai trouvé son contenu très intéressant. Surtout si l’on est passionné(e) de photographie. 

_DSC0005

La Boîte de Pandore, par Jan Dibbets, regroupe d’innombrable oeuvres picturales et architecturales. C’est dans les galeries du Musée d’Art Moderne de Paris qu’on découvre toutes les techniques de la photographie. Jusqu’au 17 juillet, l’exposition émet un lien entre la technique et sa fonction comme par exemple, les photos scientifiques. L’artiste néerlandais a également reconstitué l’histoire de la photographie à travers toutes ses innovations afin de renforcer l’intérêt de cet art mais également de le rendre un peu plus accessible à tous.

Les passionnés sont gâtés

Cette exposition s’adresse surtout, à mon avis, aux passionnés de photographie. Afin d’y comprendre toutes sa subtilité, il faut arriver sur les lieux avec un minimum de bagage. C’est-à-dire connaître les types de tirages, les types de papiers et surtout le langage photographique car les légendes des photos n’apportent que des informations techniques liées à l’oeuvre. Lorsqu’on ne comprend pas l’image, on ne peut se référer qu’au catalogue vendu à l’entrée.

Un monde libre

_DSC0006

Les textes, écrits par des intellectuels tels que Baudelaire, affichés au court de l’exposition afin de guider le visiteur sont certainement ce qui m’a le plus plue. Ils évoquaient toutes les barrières auxquelles est confrontée la photographie. La liberté d’expression est la plus importante d’entre elle.

Par rapport aux oeuvres en elle-même, mon avis est mitigé. Mais l’ensemble de la Boîte de  Pandore est réellement intéressant car il nous fait découvrir les milles et une techniques de la photographie et c’est selon moi, la raison du nom de l’exposition. Rappelons-le, la boîte de Pandore est un mythe grec. La boîte contient la misère ainsi que tous les savoirs du monde. Elle a été offerte à Pandore qui piquée de curiosité l’ouvrit. Le parallèle est donc que le boitier de l’appareil photo cache des milliers d’usages. Il peut ensuite montrer au monde les mêmes éléments que la boîte mythique.

Lola Vienne



Laisser un commentaire


%d blogueurs aiment cette page :