#film : critique de Paper Towns

#film : critique de Paper Towns
papertowns_share
Paper towns – La face cachée de Margo

Synopsis : Quentin (Nat Wolff) est amoureux de Margo (Cara Delevingne) depuis qu’il est tout petit. Enfants, ils font les quatre cent coups. Pour une raison assez subtile à comprendre, leur amitié prend fin au début du film. Mais il continue d’espérer que cette fille incompréhensible, selon lui, revienne lui parler. Un soir alors qu’il ne s’y attendait pas, Margo rentre dans la chambre de Quentin par la fenêtre pour lui demander un service. Cet élément est le déclencheur de leurs futures péripéties drôles mais tordues.

Mon avis :

Ce film, de Jake Schreier, est juste parfait. Son écriture cinématographique est très bien construite dans le sens où chaque détail, chaque plan, chaque séquence ont un impacte sur la suite. Il y a vraiment de l’esthétique dans les images même si elles paraissent assez simples. Les images sont construites pour apporter un sens à la psychologie des personnages. L’histoire ne s’essouffle pas comme dans certains films pour jeunes adultes. Et la chute n’est vraiment pas évidente à anticiper. Au début, je m’attendais à un gros happy end américain dans lequel tout le monde aurait trouvé sa moitié mais ce n’est pas le cas. J’ai aussi été très sensible au rappel de plan. C’est-à-dire lorsqu’un plan est utilisé deux fois dans le film pour raconter quelques choses de différents.

C’est un film qui fait réellement réfléchir. Vers le milieu, les stéréotypes sont brisés lorsque Quentin discute dans une baignoire avec la meilleure amie de Margo. L’enchaînement de l’histoire est juste improbable. Ce film donne envie d’être heureux et de faire les bons choix pour l’être. Il donne également envie de réapprendre à se connaître car au final, vu qu’on s’adapte aux personnes qui nous entoure, on perd souvent de vue celui ou celle qu’on était au départ. Je pense sincèrement que ce film pourrait consoler certains ou changer des mentalités.

Je ne pense pas qu’en France, on ait beaucoup entendu parler de lui. Mais il a eu un certain succès aux Etats-Unis grâce à la participation de Cara Delevingne. Je voulais voir La Face Cachée De Margo dès sa sortie pour me faire une idée de ce que serait Cara au grand écran. Et sincèrement, je n’ai pas du tout été déçue de sa prestation. Elle a réussi à s’approprier le personnage de Margo tout en restant un peu elle même, ou du moins ce qu’on connaît de sa personnalité.

Les autres personnages principaux m’ont également touchée dans la profondeur de leur caractère et parfois pour leur humour. Je suis encore un peu sous l’émotion donc j’ai un peu de mal à organiser mes idées mais ce film m’a réellement fait ressentir quelque chose que peu de films y arrivent.

Lola Vienne

Vidéo – The funniest moment in Paper Town



1 thought on “#film : critique de Paper Towns”

Laisser un commentaire


%d blogueurs aiment cette page :